Si tous les grammairiens du monde...

Publié le par Eric Roux

La grammaire est un art. D'ailleurs c'est compris dans la définition : l'art de bien parler ou écrire une langue. Ce n'est pas et ne sera jamais une science. Parce que la grammaire d'une langue évolue. Elle est créée par l'usage. Ce qui se disait il y a 100 ans ne se dit plus forcément et de nouvelles tournures sont apparues. Par accident, ou par volonté.
La langue vit et les hommes jouent avec. Ce n'est pas le grammairien qui décide ce qui doit et ne doit pas se dire. C'est l'usage et l'accord (qui permet de se comprendre), qui dictent au grammairien ce qu'il doit communiquer.
Est-ce pour cela que les néo-grammairiens ont décidé depuis 40 ans de compliquer le sujet et d'inventer de nouveaux mots de grammaire de nouvelles catégories grammaticales dont le défaut n'est pas tant qu'elles sont incompréhensibles mais plutôt d'être inutiles.
Il était parfaitement aisé de comprendre la grammaire et de continuer à la comprendre malgré les évolutions de la langue avec les catégories grammaticales du début du 20ème siècle. La simplicité permettait la compréhension et la compréhension engendrait la simplicité. Faut-il que certains aient eu des incompréhensions terribles pour vouloir la compliquer au point ou aujourd'hui même les enseignants ne savent plus de quoi ils parlent.
Allez, prenons le "déterminant". Je mets quiconque au défi de me prouver qu'il était nécessaire de rajouter cette catégorie grammaticale. En quoi le "déterminant" contribue-t-il à une meilleure compréhension de la langue et de son utilisation. J'en ai choisi une simple. Mais en quoi cette catégorie apporte-t-elle une lumière supplémentaire qui eût manqué aux classiques catégories (adverbes, adjectifs, etc.) ?

Publié dans Grammaire

Commenter cet article

Antoine de La Touche 01/07/2007 12:46

Je m'excuse de cette odieuse comédie; je tire ma révérence et ai usurpé tous ces pseudonymes par pure fantaisie, je l'avoue et me repends O Seigneur, vous qui m'avez donné autrefois le Verbe. Voyez comme de mes péchés et de mon soliloque, je suis contrit et marri.

Antoine de La Touche

La vraie et l'unique, et l'originale M'dame Odette 01/07/2007 12:21

N'usurpez plus mon pseudonyme vil enfant! Je ne veux pas qu'on me prête ce discours absurde et incohérent.

Une dame digne et pas indigente m'sieur le blanc-bec, pas étonnant pour vous !

La vraie M'dame Odette

La-Plume-de-Sapience 01/07/2007 11:56

Jeune homme, cela suffit. Vous semblez croire que je ne sais pas ces choses-là. C'est faux !
Tenez saviez-vous que l'énergie solaire reçue par unité de surface planétaire est inversement proportionnelle au carré de la distance au soleil.Voyez, M'dame Odette, elle est pas si vieille que ça. Faut pas croire les ragots de M'sieur le Romancier. Vous croyiez que j'étais une octogénaire valétudinaire et sénile, eh bien je pratique du karaté!

Pas de bisous baveux !

La-Plume-de-Sapience 01/07/2007 11:27

Votre analyse me semble erronée chère madame, puisque indubitablement les grammairiens se sont fourvoyé dans une logique de recensement de mots en catégories dont ils ne saisissent que peu l'inanité. Ah misère de misère, votre allusion pittoresque (les petits Congolais) a manqué son effet puisque je ris et m'esclaffe, mieux encore.

A.L.T

M'dame Odette 01/07/2007 11:06

Enseignante depuis plus de 34 ans, le déterminant m'a servi lors de mes escapades au Congo: il est important pour la notion de genre(pauvres petits, masculin et féminin étaient des mots chinois).

Gros bisous baveux,

Eric Roux 01/07/2007 23:57

Merci pour ce commentaire Madame Odette. Tout cela ne me dit pas pourquoi et comment le déterminant est important pour la notion de genre... Pourquoi ne pas clarifier ce qu'est le genre. Quel besoin du déterminant ?