Le scientifique, E.T. et le latin

Publié le par Eric Roux

Un jour, j'entraperçus un scientifique parlant dans le petit écran. Scientifique du latin "scio", savoir.
Le savant homme parlait de l'existence des extra-terrestres... il parlait de leur non-existence. Son raisonnement qu'il appelait par un nom alambiqué (paradigme de je ne sais plus quoi) était le suivant (et là on s'attend à du costaud):
s'il y avait une vie extraterrestre qui s'était développée, vu que l'humanité s'est développée en un temps record comparé au temps qui nous sépare du fameux Big Bang originel, il y a de fortes chances que cette vie extraterrestre ait eu le temps d'atteindre des sommets dans le développement scientifique, et donc qu'elle soit capable de se déplacer dans l'univers entier, et donc... ils nous auraient rendu visite ! Je me permets de résumer ce raisonnement en : s'ils existaient, ça se saurait !
Et là, j'en perdis mon latin.
Moi, lorsque dans la nuit j'observe les étoiles, lorsque j'évalue la distance qui m'en sépare, puis que je me retourne pour regarder ma planète, ma belle planète, et que mon regard part à nouveau vers l'espace pour en saisir la parcelle qui s'offre à moi, lorsque je regarde cela avec un peu de vie, je sais... du latin scio !

Publié dans Philosophie

Commenter cet article